Comment surmonter un traumatisme ?

Publié le : 08 juillet 20214 mins de lecture

Viol, séparation, décès d’un proche, les évènements traumatisants marquent profondément le psychisme d’un individu et peuvent être difficiles à oublier selon la sévérité de l’expérience. Toutefois, les personnes ayant été exposées à une forme de violence traumatisante pensent généralement qu’elle ne peut pas être dépassée, mais certaines arrivent à s’en sortir. Il n’existe pas de protocoles indiquant les bonnes conduites à adopter pour surmonter un traumatisme, mais des aptitudes personnelles et des éléments extérieurs favorisent notamment la résilience.

Dépasser les réponses culpabilisantes

La question du « pourquoi » est la raison principale entravant la majorité des individus vers le chemin de la guérison. En cherchant un motif expliquant logiquement l’évènement, le stress post-traumatique continue de se développer et affecte une personne même si le trauma s’est déroulé il y a longtemps. Dès lors que les symptômes des troubles mentaux ou du comportement apparaissent, les personnes traumatisées devront être prises en charge pour prévenir la détresse insurmontable chronique.

Les effets négatifs du traumatisme diminuent le bien-être, mais en y attribuant un sens positif et en acceptant que l’évènement ne peut être supprimé de sa vie, la personnalité de l’individu peut s’enrichir. Le dépassement des réponses culpabilisantes peut donc être réalisé en pratiquant certaines activités où le patient pourra exprimer sa souffrance. Par exemple, la spiritualité ou l’écriture de poèmes donnent la possibilité de raconter l’évènement sans accabler l’esprit.

Recourir aux traitements médicamenteux et à l’hypnose

Le recours aux médicaments peut être inévitable pour arriver à vaincre la peur issue d’un traumatisme. En effet, la prise de médicament peut être initiée pour surmonter un traumatisme si le stress devient persistant. En revanche, les effets des traitements à base de médicament ne sont ressentis qu’après une période de 3 à 4 mois. Dans le cas où les symptômes comme l’insomnie, les douleurs et les cauchemars ne sont pas traités par les antidépresseurs, le traitement peut aussi être complémenté par une séance d’hypnose ou de sophrologie.

Les thérapies comportementales et cognitives

Les aides psychologiques apportées par les Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC) agissent sur l’ensemble des composantes d’un stress post-traumatique. Elles consistent en une analyse des symptômes et les associent aux ressentis du patient dans le but de l’aider à retrouver la sérénité. Les séances de TCC commencent par une évaluation abordant le traumatisme sous différents angles en tenant compte des pensées et du comportement de la personne. La thérapeute interviendra moins fréquemment de manière progressive et laissera la personne surmonter son traumatisme en modifiant son comportement face aux situations rappelant les souvenirs du traumatisme.

Cependant, un individu participant aux TCC devra s’attendre à confronter ses peurs en solitaire à travers une série d’objectifs par rapport à la thérapie de groupe.

Plan du site